Le Chateau de Fontainebleau

Huit siècles d'histoire de France
Le Chateau de Fontainebleau où les souvrains se sont succédés depuis le Moyen Age.

Rois, Reines, Empereurs et Impératrices ont aimé Le Chateau de Fontainebleau qu'ils ont tous marqué de leur empreinte. 
A travers la visite des Grands Appartements du Chateau de Fontainebleau, la salle de bal du Chateau de Fontainebleau, la galerie François 1er du Chateau de Fontainebleau, la salle du trône du Chateau de Fontainebleau, découvrez le cadre de vie fastueux de tous les grands souverains de France : 34 s'y sont succédés au Chateau de Fontainebleau

Désormais accessible au Chateau de Fontainebleau, l'appartement du Pape vient enrichir le parcours traditionnel de onze pièces supplémentaires, à la fois salle d'apparat et pièces privées. Le Musée Napoléon 1er rassemble, dans l'aile droite de la cour d'honneur du Chateau de Fontainebleau, des appartements de prince, des portraits d'apparat, des armes somptueuses, de luxueux objets d'art mais aussi une tente reconstituée évoquant la vie de l'Empereur en campagne.

De nombreuses visites additionnelles sont proposées au  Chateau de Fontainebleau pour un large public : les petits appartements du Chateau de Fontainebleau, le musée chinois du Chateau de Fontainebleau, le jeu de paume du Chateau de Fontainebleau, la galerie de meubles... D'une très grande richesse décorative, le Chateau de Fontainebleau porte la marque des plus grands artistes et constitue un très précieux musée des arts décoratifs.

                                                                                                        Pour plus d'infos : http://www.chateaudefontainebleau.fr/​ ​

Le Chateau de Vaux Le Vicomte

Le Chateau de Vaux le Vicomte est la création de trois hommes réunis par Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV : le jardinier-paysagiste André Le Nôtre, l’architecte Louis Le Vau et le peintre-décorateur Charles Le Brun. Unis par un génie fraternel, ils réalisent ensemble la plus parfaite harmonie entre architecture et paysage de tout le 17ème siècle : le Chateau de Vaux le Vicomte

Dès son inauguration lors de la fête célèbre du 17 Août 1661, Le Chateau de Vaux le Vicomte suscita la convoitise du Roi Soleil et devînt le modèle dont l’Europe entière s’inspira. Découvrez l' histoire passionnante du Chateau de Vaux le Vicomte 

                                            Pour plus d'infos : http://www.vaux-le-vicomte.com/ 

Larchant

La commune de Larchant  village de caractère est caractérisée par sa disposition géologique dominée par un immense croissant de massifs de grès stampiens (forêt de la Dame Jouanne).

La singularité urbaine de Larchant réside dans le fait qu ‘elle possède les vestiges d’un mur d’enceinte de 1400 m de long.
Cette enceinte est une composante historique et esthétique majeure de Larchant au même titre que l’église de Larchant et sa tour.
La silhouette du clocher de Larchant ponctue chacune des cinq portes de Larchant et apparaît sur de nombreuses portions du mur d’enceinte de Larchant.

La Basilique de Larchant : Cette église a été édifiée à Larchant à partir de 1175 environ jusqu'au 16 ème siècle sous la direction de Notre Dame De Paris.
La Basilique de Larchant était destinée à abriter et présenter aux nombreux pèlerins les reliques de saint Mathurin.
C'est un saint de Larchant du 3 ème siècle, très populaire pendant tout le moyen-age et que l'on invoquait pour la délivrance des possédés et des fous. La Basilique de Larchant fût incendiée en 1490 par la foudre et en 1568 pendant les guerres de religion. En 1675, une des façades de la tour de la Basilique de Larchant s'effondre.
A voir :

•  La porte du jugement dernier (13 ème siècle)
•  Vaste chœur gothique (La Basilique de Larchant)
•  Abside à 5 pans (La Basilique de Larchant)
•  Transept à voûtes (La Basilique de Larchant)
•  La chapelle de la vierge (La Basilique de Larchant)
•  La salle du trésor (La Basilique de Larchant


La forêt de la Dame Jouanne, partie saillante et sauvage de la forêt de Fontainebleau cerne l'anse de Larchant offrant des paysages variés de très grande qualité. En forêt de la Dame Jouanne, des rochers de grès aux formes étranges, des bouleaux, des chênes, des pins se dégagent sur un sol sablonneux de teinte claire.
En forêt de la Dame Jouanne de vastes plages de sable fin sont les ingrédients d'un site fréquenté par les promeneurs et les escaladeurs (varappe). On y rencontre également en forêt de la Dame Jouanne de nombreuses traces laissées dans les 105 grottes et abris rocheux du golfe de Larchant, sous forme de gravures rupestres.

A voir :
•  Rocher de l'éléphant (forêt de la Dame Jouanne)
•  La baleine (forêt de la Dame Jouanne)
•  Le dauphin (forêt de la Dame Jouanne)
•  Rocher de la justice (forêt de la Dame Jouanne)
•  La roche du diable (forêt de la Dame Jouanne)
•  La fontaine St Mathurin (forêt de la Dame Jouanne)
•  La fontaine aux petits pots (forêt de la Dame Jouanne)
•  Abri de la croix du petit homme (forêt de la Dame Jouanne)

                                                                                                     Pour plus d'infos : http://www.tourisme77.fr/patrimoine-culture-seine-et-marne/abbaye-patrimoine-religieux/larchant.htm          
​                                                                                                                                                                                                                                                                                  

Barbizon

Autrefois, Barbizon était un simple hameau de bûcherons. Mais au passage de Corot, Rousseau, Millet et Diaz de la Pena, Barbizon deviendra entre 1830 et 1870, le théâtre d’une révolution qui modifiera le cours de la Peinture moderne. On les surnomme les “coloristes”, les “paysagistes”. C’est à pied qu’ils arrivent de Chailly à Barbizon où les accueille l’auberge des époux Ganne, devenue le point de ralliement à Barbizon. Tout les y ravit : le jeu de la lumière dans les sous-bois de la forêt de Fontainebleau, les teintes sombres des futaies de la forêt de Fontainebleau, les étangs, les ciels orageux, les variations de la nature au gré des saisons ou de la journée... Chevalet au dos, ils désertent les ateliers et partent en plaine, en forêt de Fontainebleau “surprendre la nature chez elle”: Aujourd'hui, Lieu de vie des premiers paysagistes, initiateurs du courant impressionniste, l'auberge Ganne à Barbizon vous plonge dans l'ambiance festive de peintres opposés au romantisme et à l'académie. Corot, Millet, Rousseau furent rejoint par la jeune génération Monet, Bazille, Renoir. En 1875 Barbizon comptait une centaine d'artiste. Poursuivez votre visite et découvrez les oeuvres de Jean-François Millet et son atelier où il vécu et travailla de 1849 à 1875 à Barbizon.  

                                                                                                           Pour plus d'infos : http://www.barbizon-tourisme.fr/​ ​

Moret Sur Loing

La place royale de Moret Sur Loing, les remparts de Moret Sur Loing, le donjon du XIIesiècle de Moret Sur Loing sont fiers de leurs racines médiévales et structurent l’architecture de la vieille ville de Moret Sur Loing. Si les 1356 mètres de remparts de Moret Sur Loing et la vingtaine de tourelles ne sont plus tous là, les deux portes de Bourgogne et de Samois à Moret Sur Loing et l’urbanisme du centre-ville témoignent magnifiquement de ce passé médiéval.

La majesté des portes, le pont et les bords du Loing tout comme l’église Notre Dame font de Moret Sur Loing un site incontournable pour les amateurs d’histoire de randonnée et de peinture. Au gré de vos déambulations au cœur de la ville de Moret Sur Loing, vous découvrirez les superbes façades renaissance, la Maison du sucre d’orge, spécialité des sœurs de Moret-sur-Loing depuis le XVIIe siècle ou encore la maison et la tombe d’Alfred Sisley, « l’impressionniste Morétain » qui sut le premier capter la majesté et la lumière de Moret Sur Loing.

Nombre de touristes viennent pour voir les sites peints par Sisley, dont les « spots » sont encore préservés : le pont sur le Loing à Moret Sur Loing, immortalisé par le peintre, l’église Notre-Dame de Moret Sur Loing, le donjon dominateur, les chemins de halage…

Pour vous, qui venez en voisin, profitez des visites guidées à Moret Sur Loing et n’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues ou le long des berges de Moret Sur Loing, avant de vous restaurer à l’une des meilleures tables de Moret Sur Loing. Randonnées, descentes en canoës, arrivée en bateau au port escale de Moret Sur Loing, le point Sisley, le musée municipal, le Musée du vélo, les festivités des fêtes de Printemps et 1900 - en mai et septembre - le cœur de Moret Sur Loing bat toujours aussi fort !
                                                                                                          Pour plus d'infos : ​http://www.msl-tourisme.fr/​ 

Nemours

Nemours tire son nom d'un sanctuaire dédié à une divinité des bois ou des eaux.
Au XIIème siècle, le château de Nemours est construit, au débouché d'un gué du Loing par le seigneur Gauthier 1er, fondateur de Nemours. Après avoir obtenu la permission de garder la relique de Saint Jean-Baptiste, dans l'église de Nemours qu'il a fondé, il développe Nemours en la dotant d'infrastructures (Hôtel-Dieu, Maladrerie,. aujourd'hui disparus) et en accordant une charte de franchise aux habitants de Nemours.

Au XIIIème siècle, le domaine de Nemours est vendu au roi de France. A partir du XVème siècle, Nemours devient duché et capitale historique du Gâtinais français.
En 1672, Louis XIV donne le duché de Nemours à son frère Philippe d'Orléans, que ses descendants conserveront jusqu'à la Révolution. Le Château-Musée de Nemours construit dès le début du XIIème siècle, domine la rive gauche du Loing. Il renferme un oratoire datant des années 1140-1150, aménagé dans l'une des tours rondes du chateau de Nemours. Le corps principal du château de Nemours, avec ses quatre tours d'angle, est relié à une tour quadrangulaire par une étroite galerie couverte d'une toiture à charpente carénée.

                                                                                                            Pour plus d'infos : http://www.nemours-saint-pierre.com/ 

Milly La Foret

Le canton de Milly La Forêt se situe au sud de l’Essonne et à quelques kilomètres de la Seine et Marne. 
Composé de six communes dans la vallée de l’École et de six autres communes dans la vallée de l’Essonne, 
Le canton de Milly La Forêt  est situé au coeur du Parc Naturel Régional du Gâtinais Français et à 52 km de Paris.

Milly La Forêt devient dès le milieu du XXe siècle un lieu de villégiature pour les parisiens et les artistes, dont Jean Cocteau et Christian Dior.

Milly La Forêt est aujourd’hui un pôle touristique important du département.
Milly La Forêt  est la capitale des herbes aromatiques. Milly La Forêt  offre un tourisme naturel et culturel riche.

Promenade à travers le village de Milly La Forêt ponctuée par des panneaux explicatifs vous menant aux curiosités historiques de Milly-la-Forêt. (Français et anglais).  La halle, le colombier, le Château de la Bonde, les lavoirs, l’abreuvoir, la porte du Moustier, la croix st Jacques, La Chapelle ST Blaise des simples décorée par Jean Cocteau à Milly La Forêt 

                                                                                                              Pour plus d'infos : http://www.millylaforet-tourisme.com/​ 


Infos et réservation


Mr et Mme DURY Alain
16 rue de Chouard

77760 LARCHANT 

                                                              Tel:+33 (0)6 82 26 39 26                                                            

                                                                                              Mail : ​duryalain@laposte.net                                                                                                                                                                                                                                                                                              

Réserver maintenant 

Pensez à réserver vos Crash Pad maintenant

Haut de Page